WHEN I FELL IN LOVE

dimanche 7 octobre 2018


 Présentez vous 

Je m'appelle Hélenne, je viens d'avoir 19 ans, je suis guyanaise et étudiante en Sciences de l'Ingénieur, j'aime les Sciences, la Nature et l'Art en général.
Je m'appelle Valérie, j'ai 18 ans je suis guyanaise et étudiante, j'envisage une licence de biologie.
Je suis Éloïse, j’ai 18 ans. Je suis guyanaise, étudiante en licence d’anglais et sportive de haut niveau (escrime).

Contre ou pour la sélection à l’université?

Hélene : J'ai essayé de peser le pour et le contre, et au final j'en viens à dire non, je suis contre cette sélection. Le secondaire, l'université, ce n'est pas la même chose que le lycée, certains qui ne s'en sortaient pas au lycée trouvent parfois mieux leur place et sentent plus à l'aise que certains qui étaient "bons" au lycée. Ce serait donc injuste de sélectionner les élèves selon une idée de celui-là semble plus avoir les capacités de réussir; Il faut donner sa chance à chacun selon moi.

Valérie : À la sortie de terminale il est assez difficile d'avoir une idée exacte de ce qu'on veut faire et du coup les mauvaises orientations sont fréquentes. Mais je pense qu'il vaut mieux se tromper de filière puis trouver sa voie plutôt que ne pas avoir la chance d'essayer. 

Éloïse : Je suis contre la sélection à l’université. Je pars du principe où j’estime qu’on devrait avoir le droit de faire les études qu’on veut sans avoir à se battre.

Quelle est la meilleure période historique en matière de mode (XX/XXI eme siècle) ? 

Hélenne : Selon moi, les années 90 ! J'adore tout ce qui est taille haute, chaussures montantes... Et le plus souvent, c'était sexy sans trop être vulgaire.

Valérie : Dans l'histoire de la mode je pense que chaque année a sa part de beauté. J'ai pourtant un coup de coeur pour les robes des années 30, élégantes et discrètes.

Éloïse : Pour moi la meilleure période de mode était les années 70. C’était vraiment très classe et magnifique, élégant sans en faire trop dans la vie de tout les jours.

Penses-tu que le lancement de Fenty Beauty a eu un impact sur les autres marques de cosmétiques ?

Hélenne : Oui, le fait que Rihanna sorte une telle diversité de "nude" pour les peaux noires, métisses et asiatiques a fait les marques se remettre en question car avant on voyait surtout des dégradés pour les peaux caucasiennes et 3/4 nuances pour les peaux noires. Maintenant, ça commence à se diversifier et on prend plus en compte les autres types de peau.

Valérie : C'est Oui. Je n'observe le monde du maquillage que de loin et pourtant j'ai entendu parler de fenty beauty et sa large gamme de fonds de teints qui n'as délaissé aucune couleur de peau.

Éloïse : Je trouve que le lancement de Fenty beauty a déclenché une prise de conscience envers la communauté noire dans le monde du maquillage.
Le monde commence à comprendre que la mélanine existe.

Quelle est ta définition du mot sexy ?

Hélenne : Être sexy c'est être séduisante, attirante mais ce n'est pas seulement l'apparence, être "fatale" en se mettant en valeur, Il faut l'état d'esprit qui va avec. Quand je pense à sexy, je pense à une jolie femme mais qui est sûre d'elle et déterminée, ce qui fait tout le sex-appeal.

Valérie : Pour moi le mot sexy est synonyme du "ouhlala" que vos copines vous lancent pour vous taquiner lorsqu'elles vous voient arriver. C'est se sentir bien dans sa peau et le laisser paraître.
Éloïse : Pour moi être sexy c’est tout d’abord un état d’esprit. Comment on se sent, comment on a envie de se plaire, connaître ses propres limites et s’aimer avant tout.

Enregistrer un commentaire

Subscribe for updates!

© PlaisirUtopique. Design by FCD.