MORE THAN A WOMAN

lundi 7 mai 2018


1)      Présente-toi

Je m’appelle Stephanie, j’ai 24 ans et je suis étudiante en master droit. Ce choix d’étude a été une évidence, depuis l’école primaire. A l’époque, je voulais devenir avocate pour changer le monde et combattre les injustices. Depuis, je me suis rendue compte de la complexité de la tâche, mais j’y travaille, à mon échelle…

Je me considère comme une jeune femme afro-européenne et fière de cette double identité culturelle que je souhaite transmettre à mes futurs enfants. Je suis ouverte d’esprit, passionnée de voyages et anti-communautariste.

Les plus grandes causes qui me tiennent à cœur sont l’émancipation de la femme du XXIe siècle, la lutte contre toutes formes de racisme et de discrimination, et, la lutte pour l’accès à l’éducation pour tous les enfants du monde.

2)      Que penses-tu de la politique d’Emmanuel Macron ?

Je pense qu’il fait du bon boulot pour un débutant. Il a fait l’effort sur la représentation des femmes à l’assemblée nationale et au gouvernement. Ce n’est pas beau le progrès de l’émancipation de la femme ça ?! Ndlr. De plus, je trouve que la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes semble très motivée pour faire évoluer les choses. Je suis une marcheuse de la première heure !

Cependant, je ne partage pas non plus la totalité de ses choix. Par exemple, la décision sur la suppression de l’ISF pour les plus riches alors que ces 1% de la population française se partagent environ 50% de la richesse produite chaque année. Ici, ce n’est pas de la confiscation, ni de la taxation excessive, mais un réel choix politique pour aider ceux qui vivent dans la misère comme les sans-abris, les ouvriers, les familles monoparentales, les pauvres retraités, les pauvres étudiants et toutes les autres personnes qui vivent dans une situation précaire. Je ne comprends pas non plus son inaction face au scandale des « Panama Papers ».

Pourquoi aucun homme politique n’ose-t-il d’avantage taxe les richissimes qui pourraient nous rapporter des millions d’euros, pour nos services publics ? Cet argent pourrait ainsi améliorer les infrastructures publiques comme celles des hôpitaux, des écoles, des lycées, des universités, des palais de justice, des commissariats etc…, mais également le salaire de celles et ceux qui donnent corps et âmes pour le bon déroulement de ces services publics. Bref, améliorer notre vie quotidienne sans que l’on nous rabâche sans cesse que c’est la crise et que l’Etat ne peut plus rien pour nous.

Emmanuel Macron est un parfait équilibriste entre la politique autoritaire de Nicolas Sarkozy, qui n’a cessé de dénigrer les plus défavorisés ; et, la politique laxiste de François Hollande, qui n’a pas su tenir les trois quarts de ses promesses, notamment celles sur la jeunesse.

Mise à part ces quelques remarques, je trouve qu’il est encore trop tôt pour faire un bilan sur la politique d’Emmanuel Macron. Je lui laisse le temps de finir son quinquennat. Soyons optimistes, et n’oublions pas, que nous sommes la nation française, par-dessus tout ! Ndlr.

3)      Quel est ton regard sur ta féminité ?

J’ai longtemps eu du mal à assumer mon corps et mes formes. A l’adolescence, j’avais l’impression d’être tout simplement un objet de fantasme. J’étais très sportive et j’avais plus de formes que la plupart des nanas de mon âge.  

Mais aujourd’hui, je suis beaucoup plus à l’aise avec mon corps que j’assume totalement. Je porte ce que je veux, quand je veux, sans me soucier du regard des autres. Si un jour je refuse d’être en mini-jupe et en talons, ça sera tout simplement parce que je ne me sentirai pas à l’aise ce jour-là pour porter une telle tenue. Attention, assumer totalement mon corps n’est pas du tout synonyme d’exhibitionnisme, ni dans les réseaux sociaux, ni dans ma vie privée.

4)      Si tu avais le pouvoir de changer/améliorer 3 choses (pour le quotidien des femmes en Fr).

A mon sens, les trois choses qui doivent être améliorer pour le quotidien des femmes françaises sont les suivantes : apprendre les femmes avoir plus confiance en elles ; rétablir l’égalité salariale entre les femmes et les hommes c’est à dire « à travail égal, salaire égal » ; et surtout, rééduquer tous les jeunes enfants à mieux respecter les femmes.

L’amélioration de la confiance en soi sert à l’épanouissement de la femme. L’égalité salariale sert à ne plus imposer aux femmes de choisir entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Tandis que la rééducation de notre jeunesse sert à mettre fin aux stéréotypes sur les rapports hommes/femmes notamment, pour qu’il n’y ait plus des femmes victimes d’harcèlement sexuel, de viol ou de violence conjugale. Elles ne doivent plus être des « poules pondeuses », ni des objets sexuels. Et pour ne plus entendre des « nique ta mère ou nique ta grand-mère » à tout bas. Sérieux, laissez les mères et grands-mères des autres, tranquille !

5)      Quelle est ta vision du féminisme actuel ?

Je pense que le féminisme actuel est sur la voie bonne. Il y a encore du boulot mais les choses commencent enfin un peu à bouger, notamment grâce aux réseaux sociaux où les femmes peuvent s’échanger entre elles, partager leurs expériences et faire avancer les choses. Aussi, les hommes doivent avoir une part active dans cette démarche. A mon sens, il ne s’agit pas s’opposer les femmes aux hommes, ni d’opposer les hétérosexuels aux homosexuels, mais simplement de donner la parole à tous, afin que chacun puisse d’épanouir dans la société.

Enregistrer un commentaire

Subscribe for updates!

© PlaisirUtopique. Design by FCD.