ELLE AIME LE PORNO, NOUS AIMONS LE PORNO, ELLES AIMENT LE PORNO (FAUT IL INTERDIRE LA PORNOGRAPHIE ?)

jeudi 3 mai 2018


In the United States, pornography has become the central issue that feminists do battle on. But it is more important to make sure that real abuse and violence and coercion do not go unpunished. Pornography hurts because we feel powerless to prevent real abuse; if we could consume it in an equal environment, would it frighten us in the same way? In many ways, women need pornography; they need a society that is frank and free in words and images and in which they can talk about their bodies and experiences without becoming social outcasts. It is telling that societies in which pornography is not at all acceptable also fail to accept free movement or rational dress for women…one survey found a strong correlation between the consumption and availability of pornography, and women’s equality, measured by 24 indicators of economic, political and legal equality. So pornography and equality may go hand in hand in more tolerant, open societies…Even when society is more equal, pornography will not just wither away. - Natasha Walter, The New Feminism (1998)

Interdire le porno... Il y a quelques jours, j'ai lu un article d'un homme  qui souhaite interdire la pornographie. Cela n'a pas de sens de vouloir interdire la pornographie et je suis contre cette chasse aux sorcières. Doit-on tout censurer ? Prohiber ? Cela fait un bon moment qu'on que l’on accuse de tous les maux le porno. Si la société va mal, ce n'est pas à cause du porno. On s'attaque au porno sous couvert de ''protection des jeunes'' et de lutte contre les violences sexuelles. 
Les arguments sécuritaires (le porno = viol) n'aideront pas à améliorer les choses,  ni à lutter contre les violences sexuelles faites aux femmes. Je ne pense pas que le porno soit l'un des principaux facteurs de violences sexuelles. C'est incohérent de lier porno et violences sexuelles. Comment peut-on être à ce point, à côté de la plaque ?
Pensez-vous vraiment que c'est en interdisant le porno qu'il n'y aura plus de viol ni d'agressions sexuelles ? Ce sont des films, non la représentation de la sexualité. Comme l'a  dit Nikita Bellucci dans son interview pour Konbini, ce n’est que de la fiction.
 Je suis bien consciente que le porno est pris comme modèle par  certains  jeunes.

Toutefois, on ne peut pas blâmer la consommation de porno pour toutes les dérives sexuelles. Les jeunes n'auront toujours pas d’éducation sexuelle digne de ce nom,  même en supprimant totalement la pornographie. Tout est à revoir dans ce domaine,  à commencer par l'éducation sexuelle. C'est beaucoup trop facile de sortir  des excuses du type : '' le porno fabrique des porcs''. Qui fabrique des ces porcs ? C'est la société et non le porno. Le porno n'est pas parfait, mais ne  ne le rendons pas responsables de tous les maux de la société, au lieu de chercher leurs véritables causes. Il y'a un réel problème dans notre société,  en plus d'un laxisme  lorsqu’il s’agit de violences sexuelles (pour exemple, Frederic Haziza toujours en poste chez LCP).

Tout d’abord,  je ne vous mentirai pas en disant que les femmes sont passives dans le porno mainstream. Elles sont soumises telles des poupées,  aux désirs masculins. Dans les films porno, les cunnis sont inexistants ou ne durent que deux minutes,  alors que les scènes de pipes s’enchainent à foison. Par ailleurs, le public visé est masculin et hétérosexuel. Oui, les jeunes s'éduquent  avec le porno (pas que) qui laisse peu de place aux désirs féminins,  et qui donne une image ''biaisée'' de la sexualité.  Les ''vidéos'' sont dégradantes et celles mettant en scène les femmes non blanches sont encore plus sordides. Vous n'avez qu'à voir les stéréotypes, l'hypersexualisation dans les catégories Ebony, Asian, beurette... Le porno est un reflet de notre société. Au lieu de faire la chasse au porno,  la société devrait proposer de vrais cours d'éducation sexuelle à ses enfants, et non  se contenter d’expliquer les IST, la grossesse et je ne sais quoi. Je pense même,  que ces cours  devraient débuter dès l’entrée en 6ième. On ne va pas faire comme si des enfants de 10, 11 ans ne tombaient pas sur des vidéos porno. Au lieu de se plaindre de la prolifération du porno, éduquons-les sur le porno,  ainsi que sur ses problématiques.  Regardons la réalité en face,  notamment en ce qui concerne l'hypersexualisation du corps féminin. Plus on censure quelque chose, plus cela pousse à en savoir plus. 

De plus, on ne va pas prétendre que les femmes ne regardent pas de porno. Les femmes sont également consommatrices de porno, moi-même j'en regarde. La première fois que je suis tombée sur une vidéo porno, je devais avoir dix ans. Je vous avouerais que je n'avais rien compris à l’époque, et cela ne me disait absolument rien. Ce n’est qu’à 14 ans que j’avais vraiment compris ce que c’était et cela ne m'a pas déplu. J'ai même éprouvé un certain plaisir. Cependant, la question reste toujours taboue. Un ami m'a dit un jour, que je ne devais pas regarder de porno,  car les femmes  y sont représentées comme soumises,  et que les féministes ne regardaient pas de porno. Ma réponse fut la suivante : le porno doit changer, mais on ne devrait pas empêcher les femmes d'en regarder. Je sais que le porno est à l'image de notre société, qu'il n'exprime pas la sexualité féminine , dois-je pour autant ne plus en regarder ? 

Il faudrait ''refaire'' le porno, le rendre plus soft. Il faudrait voir le porno différemment. Le porno peut être libérateur et il est temps de se réapproprier le porno. Allons-nous continuer à faire comme si les femmes ne consommaient pas de porno? C'est pour cela que je suis ravie de voir toutes ces initiatives féministes (ou pas). A mes yeux, il est essentiel de voir des femmes produire des films porno à destination des femmes. Voir des films où on place le plaisir féminin au centre,  est une vraie satisfaction. En effet, j'aimerais regarder plus de films produits et faits par des femmes noires .Ainsi, on aurait enfin droit à un  regard neuf. Je ne vous cache pas que regarder la catégorie ebony n'est  pas une partie de plaisir. Les femmes noires sont tout simplement « animalisées », réduites aux scènes les plus ''dégradantes". Cette catégorie est un néant. 
On peut regretter le fait que le porno féministe soit moins visible que le porno mainstream. 

Regarder du porno me rend-t-il moins féministe ? Les femmes ne devraient-elles pas également regarder de porno ? Pourquoi les hommes devraient-ils être les seuls à en regarder sans tabou? On ne protégera pas les femmes en interdisant/censurant la pornographie. Je ne comprends pas pourquoi le porno est autant « fliquer » en prétextant des considérations morales. La pornographie n'est pas un crime et  on ne devrait pas en faire une question morale. Néanmoins, il faudrait évoquer les problèmes de l'industrie : racisme, inégalités salariales, protection des travailleurs etc. La pornographie se doit d'être plus représentative de la réalité, cela ne signifie pas que tout doit changer. La pornographie est créative. Je trouve cela dommage qu’on se limite à la production mainstream.

Enregistrer un commentaire

Subscribe for updates!

© PlaisirUtopique. Design by FCD.